Blue Flower

Nous avons rendez-vous au parking de l’ancien télébenne du Lanoux à 12 h pour rejoindre Colette, Jacques et Gérard. Ils doivent descendre du refuge pour remonter les dernières provisions. Après les retrouvailles, nous prenons notre repas pour alléger nos sacs et « alourdir nos estomacs » ! Un dernier petit coup de « jaja » et le départ est donné à travers la forêt communale de Porté-Puymorens. Le soleil nous accompagne pour une montée paisible sur le flanc de la Serra de la Portella de Bac d’Ortella et face aux sommets de la Serra de Coll Roig encore enneigés. Les ruisseaux, alimentés par la fonte des dernières neiges, cascadent et nous obligent, pour les traverser, à quelques exercices d’équilibre. Nous sommes déjà à la côte 1 950 m d’où nous dominons l’étang de Font-Vive et ses eaux bleu acier  que les baroudeuses et baroudeurs s’empressent de photographier… Après la longue série de lacets, le chemin nous conduit à la cabane des Caunyes où nous faisons une première longue pause. Le Bois-Joli apporte une touche de rose sur les parterres de genêts encore ébouriffés par le poids des couches de la neige hivernale. Plus loin, près des rus, les derniers crocus et les hépatiques émergent des mousses gorgées d’eau. La Barraque des Ingénieurs est en vue et, déjà, les premiers arrivés s’installent pour prendre le soleil sur le pas de la porte. Tout le groupe s’extasie devant ce paysage grandiose et paisible. Transformée, pour la circonstance, en gardienne, Marie-France accueille les derniers arrivés et les soutient dans leurs ultimes efforts. Nous installons nos couchages dans le dortoir. Les uns partent chercher des bouteilles  d’eau et, sous la direction de Jacques, les autres remettent en service l’alimentation de l’eau courante. Les filles s’activent à organiser les tables pour l’apéritif et le dîner. Dehors, les hommes s’affairent autour du barbecue pour allumer le feu et cuire les charcuteries. Comme la braise, l’ambiance baisse autour du foyer et les grillades ne crépitent toujours pas. Les « coucarels » et le charbon de bois ne suffisent pas à produire une braise efficace. Robert arrive et, sur les conseils d’un certain nombre d’entre-nous, la cuisson des aliments arrive à son terme. Railleries, quolibets et plaisanteries poussent les premiers protagonistes à se retirer et laisser place aux « Cro-Magnons » qui, eux, connaissent et maîtrisent les techniques du feu. Les photos de Colette et d’Olivier nous seront très utiles pour apprécier les différentes phases  réalisées pour allumer le barbecue. Les dernières saucisses et merguez cuites nous passons à table pour le dîner. Le repas se termine dans la bonne humeur et nous finissons la soirée en savourant une tisane. Gérard et Pierre nous brossent le programme du lendemain et nous donnent rendez-vous à 7 h 30. Confortablement installés dans nos duvets, le Chalet du Lanoux s’endort… Les plus matinaux, discrètement, regagnent la salle à manger et, petit à petit, le Chalet s’éveille. Les raquetteurs partent sur les mamelons des contreforts du Pic Castel Isard et du Pic Carlit pendant que d’autres font la grasse matinée… Tout le groupe se retrouve au pied du barrage pour une rencontre avec les techniciens du GEH, rencontre qui n’aura pas lieu pour des raisons de service… Nous prenons le repas de midi, nous nettoyons le refuge et, après avoir sanglé nos sacs, nous laissons la bâtisse close. Pierre conduit le groupe par le GR 7 vers le L’Etang de Font-Vive afin de rejoindre Gérard et Jean-Paul, partis eux, par le chemin des Ingénieurs, photographier les mouflons. Cette traversée de névés fut pour certains une nouveauté, certe avec quelques frissons, mais bien assurée par l'expérience montagnarde de Pierrot. Les deux groupes apercevront les animaux et leurs petits avant une pause près du lac qui permet à tous de se détendre et de poursuivre la dernière partie d’une descente ensoleillée. Nous arrivons tous au parking, heureux de quitter nos chaussures et de poser nos sacs bien trop lourds. Francis nous invite au pot de l’amitié pour fêter son anniversaire autour d’un buffet champêtre dressé par Eliane accompagné de boissons fraîches. Gérard félicite Christiane pour son courage et sa volonté et remercie Christian R. de sa première participation. Après les au revoir nous nous donnons rendez-vous très prochainement pour l’échange des photos et nos autres randonnées…

voir les photos